burn out bisFatigué(e), découragé(e), démotivé(e)… tout n'est plus aussi rose au bureau et vous avez du mal à vous lever chaque matin. Attention, vous êtes peut-être touché par le burn-out, ce fameux syndrome d'épuisement professionnel. Comment redresser la barre et retrouver l'énergie nécessaire ?

En 1980, un psychanalyste américain, Herbert J. Freudenberger, sortait un livre sur un phénomène d'épuisement professionnel qu'il nomma burn-out. Ceci en référence à un "incendie intérieur" : comme pour un immeuble dans lequel le feu aurait pris, il peut laisser les gens vidés intérieurement mais d'apparence intacte…

Un stress permanent

Dans le détail, les victimes de cette maladie professionnelle vont s'épuiser mentalement et physiquement en essayant d'atteindre des objectifs irréalisables ou d'accomplir des tâches insurmontables. Le burn-out semble souvent survenir tout d'un coup, pourtant il est le résultat d'un processus lent, d'une tension continue durant de longs mois ou années jusqu'à l'épuisement.

Tous concernés

Personne n'est à l'abri de ce syndrome. Et pour cause, la pression est de plus en plus forte, les exigences de plus en plus poussées et le risque de se retrouver sans travail bien réel. Certains aspects de la personnalité peuvent parfois "prédisposer" au burn-out : une plus forte propension à l'anxiété ; une conscience professionnelle trop poussée ; le perfectionnisme ; le désir de plaire ; l'incapacité à déléguer… Certaines professions du milieu médical, de l'enseignement ou du social entre-autres, semblent plus exposées.

De la fatigue à l'indifférence…

Les symptômes du burn-out sont nombreux. Le premier, et le plus facilement identifiable, est une fatigue continue, accompagnée d'épuisement mental, de déprime, de démotivation… Une baisse de l'estime de soi, un sentiment d'incompétence… mais aussi l'irritabilité ne sont pas à négliger. Attention des troubles psychosomatiques peuvent s'installer (maux de tête, de dos…) et les arrêts de travail se multiplier. Si les choses continuent ainsi, c'est la dépression qui guette…

Reconnaître les signes

Comment savoir si vous êtes momentanément fatigué ou si vous souffrez de burn-out ? Plusieurs signes peuvent vous mettre la puce à l'oreille, notamment s'ils sont présents depuis quelque temps :

- Vous vous fatiguez plus facilement et avez souvent des difficultés pour vous lever le matin ;

- Vous travaillez de plus en plus alors que votre rendement diminue constamment ;

- Vous avez l'impression que vos efforts sont rarement remarqués ;

- Vous avez une attitude plus désabusée ;

- Vous oubliez parfois vos rendez-vous ;

- Vous êtes irritable ;

- Vous voyez de moins en moins votre famille et vos amis intimes.

Mais bien sûr ces signes ne sont ni nécessaires, ni suffisants pour déclarer que vous souffrez de burn-out. En fait les manifestations de ce trouble varient grandement d'un individu à l'autre.

Comment s'en sortir ?
Pour sortir du burn-out, il est souvent indispensable de se faire aider. Une thérapie peut être d'un secours précieux. La guérison passe par un retour sur soi, afin dévaluer ses aspirations professionnelles profondes et ses limites.

 

Etes vous victime du syndrome du burn-out ? Faites le test !

Publié le 12 mars 2008 par Evy Poulard

Alors, voici les questions (12) auxquelles il faut répondre :
- tout à fait vrai (3 points)
- plutôt vrai (2 points)
- plutôt faux (1 point)
- tout à fait faux (0 point)

Les commentaires entre "" n'étaient pas dans le questionnaire initial, vous l'aurez compris...
Bon apparemment vu mes résultats, le stress c'est un peu mon copain en ce moment...

1) J'éprouve fréquemment de l'agacement ou de l'irritation quand les choses ne se passent pas exactement comme prévu

2) J'ai du mal à décrocher le week-end et à ne plus penser à mon travail
"alors là je sens que beaucoup vont gagner 3 points !"

3) Je coupe souvent la parole aux autres et cherche à imposer mon point de vue

4) J'ai des problèmes de sommeil (difficultés à m'endormir ou réveil précoce)
"si vous commencez à dormir avec carnet et crayon sur la table de nuit c'est mauvais signe..."

5) Après avoir terminé une tâche, je peux être soucieux(se) et ruminer des pensées négatives à son sujet

6) Il m'arrive, face à un supérieur, d'avoir la gorge serrée et les mains moites, ne sachant pas quoi dire
"bon pas de supérieur à l'horizon, une cause de stress en moins !"

7) j'ai souvent recours à l'alcool ou à la cigarette pour me procurer une détente
"et le chocolat ça compte ?"

8) Je suis moins satisfait(e) de moi et pense ne pas être toujours à la hauteur dans mon tavail

9) J'ai l'impression de travailler trop rapidement par manque de temps

10) il m'arrive de perdre mon calme et de m'emporter vis à vis de mon entourage professionnel

11) j'ai régulièrement des manifestations physiques désagréables (digestion pénible, sensation de gêne respiratoire ou palpitation cardiaque)

12) je ressens moins d'intérêt et de plaisir que jadis dans mes activités professionnelles ou de loisirs

RESULTAT

entre 0 et 5
vous ne connaissez pas le stress, votre esprit est calme et serein

entre 6 et 12
votre niveau de stress est peu élevé et vous permez d'être efficace, vous semblez protégé des maladies liées au stress Confronté au stress de l'existence vous semblez savoir faire face

entre 13 et 20
le stress, vous connaissez !
il peut vous être utile pour être au top et vous stimulez face à des situations mais attention même si le stress ne vous a pas complètement envahi vous devriez apprendre à le maitriser au moins à titre préventif

21 et plus
votre niveau de stress est beaucoup trop élevé
victime du stress il faut impérativement agir soit en apportant des modifications dans votre environnement soit en apprenant à gérer le stress, une aide semble utile avant l'épuisement complet.


Vivement la retraite dans .....10 ans .... 15 ans .... à quel âge ?????? et vous ? vous en êtes où  niveau stress ?  Faites le test et dites moi.


Bizzzzzzzzzzzzzzzzz de la petite youyou29.     

 

Retour à l'accueil