france« Con » est un mot français vulgaire qui désigne à l’origine le sexe de la femme. Au XXIe siècle, il s’utilise surtout comme une insulte destinée à identifier une personne comme étant stupide, naïve ou désagréable, de même que ses dérivés « connard » et « connasse » qui se concentrent sur la dernière acception. Con a aussi un emploi impersonnel, souvent dépréciatif. Le mot « connerie » est formé sur le mot « con ».
On notera que le dérivé déconner avait jusqu'à la fin du XIXe siècle le sens premier de se retirer, sens qu'il a complètement perdu aujourd’hui. Son contraire enconner, signifiant pénétrer, composé sur le même mode qu'enculer, est aujourd’hui pratiquement désuet et réservé à la littérature érotique.

Connard est formé par suffixation avec l’affixe péjoratif -ard mais il est possible que le mot ait été influencé par cornard ; il n'a, lui, qu'un sens uniquement figuré. Connasse, en revanche, désignait au départ et jusqu'au XXe siècle une prostituée de bas étage ou inexperte. Son sens figuré de femme sotte est attesté dès le XIXe siècle. Conneau et ses variantes graphiques connaud et connot, synonymes de connard, sont devenus obsolètes au cours du XXe siècle.

Les autres dérivés modernes, utilisés dans le sens figuré uniquement sont : déconnage et déconne pour l'action de débiter ou faire des sottises, déconneur pour celui qui aime à les dire ou à les faire, connement en tant qu'adverbe et connerie pour chose stupide ou sans intérêt.

Les patronymes « Conne », « Connard », « Connart » et variantes n'ont aucun rapport étymologique avec le mot « con » : en Europe continentale, ils proviennent du germanique con(hardt) signifiant « brave et dur » (à rapprocher du néerlandais koen, « courageux » et de l'anglais hard, « dur »). Chez les personnes d’origine irlandaise, Connard et Connart sont des dérivés de Connacht

 

Le mot con est d'usage courant et c'est même devenu une répartie réflexe lancée à tout va face à telle ou telle situation, individu ou animal : "Quel con ce clébard!".
Nombre de gens communs au départ, puis magnificiés par la célébrité, ont écrit sur les cons. Citons, sans chercher à être exhausif - ici n'est pas le sujet - quelques noms bien connus: Pierre Desproges, Michel Audiard, Frédéric Dard, Georges Brassens.

 

LA DROITE LA PLUS CON DU MONDE. Cette expression de Le Luron qui fustigeait à l’époque l’incapacité de la droite à s’allier pour reprendre le pouvoir a pris depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy à l’Élysée une dimension universelle.

En traitant un visiteur au salon de l’Agriculture de ‘pauvre con’’ qui lui refusait de lui serrer la main, le président de la République a commis un faux pas, une erreur. Impardonnable même si on présuppose de la provocation chez ce visiteur.

 

Sur le préfixe Con- sont venus se greffer nombre de mots s'insérant dans le langage populaire argotique, souvent avec connotation péjorative et sexuelle, et ordurier. Vous les connaissez, mais voici un rappel - ici encore non exausif.
Con - la voie unique, stable, décisive. Le statut.
Conne - Idem mais au féminin. Un espace qui se développe.
Connard - connasse - petit con - gros con - sale con - sale conne - vrai con - vraie conne - con bénit - con comme (...)
Conjoint : Ici on à trouver sa moitié de con ou de conne
Contribuable : Ca c'est les impôts
Connivence : Celle des cons faibles, le con-mouton, le basique.
Condoléance : Un con triste (ou ravi?) de la disparition d'un autre con.
Condom (anglicisme? Condum ) : Un con qui enfile une conne, ou un con avec le souci de non procréation ou de ne pas mourir du sida.
Concierge: Le gardien d'un immeuble occupé par des cons.
Conversation: Le con en dialogue.
Concept/concevoir: Le con en ébullition, en création.
Conciliant: Le con aimable - rare.
Confetti - le con à la fête.
Confesser: Le con qui confie ses péchés au bon dieu.
Etc.

 

Citations pour les cons

·         Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche.

·         Être traité de con par un autre con ne prouve pas que vous n'en soyez pas un.

·         Le pire des cons, c'est le vieu con. On ne peut rien contre l'experience.

·         Les cons gagnent toujours, ils sont trop.

·         Si les cons dégageaient de la lumière, il ferait jour même la nuit.

·         Il vaut mieux être bourré que con, ça dure moins longtemps.

·         Loin des cons, l'air est pur.

·         Si la vue d'un con faisait mal aux yeux, nous serions tous aveugles.

·         Les cons, c'est comme les impôts, y'en a beaucoup trop.

·         Il est tellement plus facile d'être con,que d'être soit même.

·         Le con se croit malin quand il est seul.

 

Et maintenant des vidéos en démonstration..... Bizzzzzzz à tous de ti'te youyou29

 

Retour à l'accueil