TARDI Jacques Jacques Tardi, qui vient de refuser la Légion d'honneur, n'est pas le premier à dire non à cette décoration.

-   Avant lui, il y a notamment eu Bourvil. C'est par modestie que l'acteur et chanteur français s'est exclu d'une distinction que le général de Gaulle se proposait pourtant de lui remettre en personne.

-  Philippe Séguin a refusé la Légion d'honneur, parce que son père, mort au combat, ne l'a pas reçue.

-   De son côté, c'est pour dénoncer l'indifférence qui touche la santé au travail et l'impunité des "crimes industriels" que la spécialiste des cancers professionnels Annie Thébaud-Mony a refusé la Légion d'honneur que lui avait décernée la ministre du Logement Cécile Duflot à l'été 2012.

-  Les écrivains et philosophes français, Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre,  font partie du clan de celles et ceux qui ont dit non à la Légion d'honneur.

-  Idem pour Pierre et Marie Curie. Si de son vivant, le couple de scientifiques nobélisé a refusé la Légion d'honneur, il n'a pas échappé à l'hommage républicain post-mortem, puisqu'il repose dans le sanctuaire du Panthéon.

-  Pour une raison qui reste obscure, Maurice Ravel refusa lui aussi la Légion d'honneur.

-  Pour le chanteur Léo Ferré, la Légion d'honneur était un "ruban malheureux et rouge comme la honte". Autant dire que personne n'a osé la lui accrocher à la poitrine...

-  Georges Brassens a carrément consacré une chanson à la Légion d'honneur. Selon lui, "ce petit hochet à la boutonnière vous (...) condamne à de bonnes manières". Inutile de préciser que l'autoproclamé "malotru", pour continuer "de parler cru", n'a jamais accepté le fameux insigne.

-  Et voilà donc, dernier en date à refuser mordicus le ruban rouge, l'auteur et dessinateur de bande dessinée Jacques Tardi (ci-dessus photographié en 2010). "Je ne suis pas intéressé, je ne demande rien et je n'ai jamais rien demandé. On n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas", précise-t-il dans le communiqué expliquant sa démarche de refus, rejoignant ainsi l'ordre national de celles et ceux qui rejettent les honneurs.

 

Mais encore ...... 

 

- Hector Berlioz, compositeur et écrivain français (1803 - 1869) auquel l’État désargenté voulait payer une messe de Requiem avec le ruban rouge au lieu de verser les 3 000 francs promis, s’écria : « Je me fous de votre croix. Donnez-moi mon argent ! »

- George Sand née Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant, écrivain française (1804 - 1876), écrivit au ministre qui lui proposait la croix : « Ne faites pas cela cher ami, je ne veux pas avoir l’air d’une vieille cantinière ! »

- Louis Aragon, poète, romancier, journaliste et essayiste français (1897 - 1982) refuse la croix.  Jacques Prévert, feignant la sévérité, lui dit : « C’est très bien de la refuser ; mais encore faudrait-il ne pas l’avoir méritée ».

- Marcel Aymé, écrivain et dramaturge français (1902 - 1967), termine un article par ces mots : « … pour ne plus me trouver dans le cas d’avoir à refuser d’aussi désirables faveurs, ce qui me cause nécessairement une grande peine, je les prierais qu’ils voulussent bien, leur légion d’honneur, se la carrer dans le train, comme aussi leurs plaisirs élyséens. »

- Richard Bohringer, acteur, chanteur, auteur français et sénégalais (né en 1942), invité des Grandes Gueules sur RMC (23/5/2008) : « Je l’ai refusée, parce que je ne vois pas pourquoi on me donne la Légion d’Honneur. C’est du pipeau ça. La Légion d’Honneur, c’est pour Pasteur, c’est pour les femmes biologistes qui sauvent les vies, c’est pour les hommes qui ont défendu la démocratie, la liberté… Il y a déjà ce qu’il faut au ministère de la Culture pour récompenser les artistes, la légion d’Honneur c’est un truc républicain très très fort. Tant mieux si ça leur fait du bien aux artistes qui l’ont eu, j’ai vu des mecs de 45 ans la porter, des artistes qui n’avaient jamais rien branlé d’autre, moi ce n’est pas mon problème. »

- Michèle Audin, mathématicienne française (né en 1954), fille du mathématicien Maurice Audin, mort sous la torture en 1957 en Algérie, après avoir été arrêté par les parachutistes du général Massu. Le 1er janvier 2009, elle a refusé la Légion d’honneur, en raison du refus du président de la République, Nicolas Sarkozy, de répondre à une lettre de sa mère à propos de la disparition de son père : " A ce jour, vous n’avez pas donné suite à cette demande. Vous n’avez d’ailleurs même pas répondu à cette lettre. Cette distinction décernée par vous est incompatible avec cette non-réponse de votre part."

 

Ils ont tous réagi de la même façon. Ce n’est pas de la reconnaissance qu’ils veulent, ou bien le fait de se mettre en avant, mais c’est plutôt le fait de découvrir, de dénoncer, ou bien de faire avancer les choses, par leur travail d’observation, d’écrit, de critique, de dessin, de chanson ou tout autre….

 

 

 Bizzzzzzzzzz à tous de la ti’te youyou29

 

Retour à l'accueil