Pension moyenne Retraite

(Boursier.com) -- La réforme des retraites ne viserait pas les caisses de la RATP, SNCF ou encore celle d'EDF, qui sont régies selon des régimes dits "spéciaux". Les salariés de ces entreprises publiques bénéficient notamment de départs anticipés, liés historiquement à la pénibilité de leurs emplois...

L'âge légal de départ à la retraite est fixé à 55 ans à la SNCF (50 ans pour les conducteurs de trains), à 50, 55 ou 60 ans à la RATP en fonction des postes, et à 55 ou 60 ans pour les salariés d'EDF et GDF, contre 62 ans pour les autres salariés français. Selon le site de 'l'Expansion' et 'L'Express', Matignon aurait toutefois fait savoir aux partenaires sociaux qu'il n'entendait pas toucher aux régimes spéciaux à l'occasion de la réforme en préparation... Une information que l'entourage du Premier ministre a refusé pour l'instant de commenter.

Ce nouveau débat intervient alors que Yannick Moreau, conseillère d'Etat et ancienne présidente de la commission pour l'avenir des retraites, doit remettre à Jean-Marc Ayrault son rapport sur la réforme des pensions... Ce document doit servir de base de travail à la grande conférence sociale prévue les des 20 et 21 juin, avant l'élaboration de la réforme proprement dite. De nombreux éléments du rapport Moreau ont déjà été dévoilés dans la presse : il propose notamment d'allonger la durée de cotisation et de rapprocher les régimes du secteur public et du privé. Selon un sondage OpinionWay pour 'Le Figaro', Tilder et LCI, publié hier, cette dernière proposition remporte l'adhésion de 56% des Français, tandis que pour les régimes spéciaux, ils sont 66% à se prononcer pour leur suppression...

Bénéficiaires des régimes spéciaux :

Régime des Militaires - de la SNCF - des clers et employés de Notaires - de la Chambres de commerce et d'Industrie de Paris - de la RATP - des Marins - des Industries EDF & GDF - des Cultes - du Sénat - des Mines - des ouvriers des Ets Industriels de l' Etat - des agents des collectivités locales - de l'Assemblée Nationale - des personnels de l'Opéra National de Paris - de la Comédie Française  - du Port autonome de Bordeaux - du Port autonome de Strasbourg (qui est le plus petit régime spécial de France avec 156 cotisants et 203 retraités).

En outre, il est utile de mentionner que les actifs relevant de la mutualité sociale agricole, tout en relevant du régime général, bénéficient d'un quasi "régime spécial" puisque la Caisse de Compensation destinée en principe à compenser les "déficits" des régimes spéciaux consacre aux exploitants agricoles les deux tiers de ses ressources alors que la Caisse de Compensation est alimentée à 94 % par les salariés tous confondus (Régime général & Régime spécial des salariés).

Aucun de ces régimes ne calcule la future pension sur la moyenne des 25 meilleures années mais le plus souvent sur la moyenne des 6 derniers mois (ou parfois sur le dernier mois de salaire).

Cher Gouvernement Socialiste, n’oubliez pas qu’une grande partie de vos électeurs ne font pas partie des régimes spéciaux ou ne sont pas exploitants agricoles et malheureusement vous avez souvent tendance à taper sur les salariés du privé actuellement… Je pense que le quinquennat socialiste n’ira pas au bout s’il ne fait rien contre l’injustice des hommes face à la retraite. Les socialistes ont là une chance d’agir, s'ils ne le font pas ou à moitié, on ne les reverra plus durant des décennies… Bizzzzzzzzz à tous de la ti’te youyou29

Retour à l'accueil