La poussée de rage d’Israël contre l’Iran, bluff ou menace réelle ? titre rue89.   
Des tensions existent depuis longtemps entre les deux pays, mais cette année, les menaces sont montées d’un cran.
Cette année pourtant, la menace d’intervention militaire est prise très au sérieux par les Israéliens eux-mêmes. Des distributions à grande échelle de masques à gaz ont lieu, la mairie de Tel-Aviv annonce que 60 parkings souterrains seront aménagés en abris, une procédure d’alerte aux missiles par SMS est testée...
Et dans la presse, de nombreux journalistes politiques ont acquis la certitude que le Premier ministre Benyamin Netanyahou et son ministre de la Défense Ehoud Barak préparaient une attaque.
Le chroniqueur du New York Times Roger Cohen dresse ainsi la liste des conséquences possibles d’une attaque contre l’Iran :
    - elle unirait l’Iran dans la colère ;
    - cimenterait la République islamique pour une génération ;
    - consoliderait le régime vacillant d’Assad en Syrie ;
    - radicaliserait le monde arabe au moment d’une transition délicate ;
    - embraserait le Hezbollah à la frontière libanaise ;
    - renforcerait le Hamas ;
    - mettrait en danger les troupes US dans la région ;
    - attiserait le terrorisme ;
    - ferait exploser les prix du pétrole ;
    - déstabiliserait l’économie globale ;
    - déclencherait peut-être une guerre régionale ;
    - offrirait une bouée de sauvetage à l’Iran alors que les sanctions produisent leur effet ;
    - ajouterait à la vendetta arabe contre Israël une vendetta perse éternelle ;
    - pourrait, au mieux, retarder de deux ans les ambitions nucléaires iraniennes ou,

    - au pire, accélérer son  programme en poussant l’Iran à la course à la bombe ;
   - et au renvoi des inspecteurs de l’AIEA ;
La prochaine guerre d'Israël pourrait être contre Gaza en diversion et contre l'Iran au final.
L'avenir va vite nous l'apprendre. Quelques explications et avis par ces deux vidéos.

Bizzzzzzzzzzz à tous de la ti'te youyou29

 

Retour à l'accueil